Peut-on booster le taux de croissance de son chiffre d’affaires en trouvant des leviers d’actions et des tactiques à faible coût via Internet et les réseaux sociaux ? Cette solution qui défie les méthodes classiques du marketing et qui vise toutes les entreprises a été exposée le mercredi 17 décembre 2014 à l’IUT de Tarbes par la Mêlée Adour. Debriefing !

Devez-vous faire du Growthhacking ? Pour Christophe Blazquez, spécialiste de web marketing et premier intervenant de la conférence animée par Pascal Boiron, rédacteur en chef de MID e-news qui a rassemblé ce soir-là 150 personnes, la clé du succès de cette technique ( initialement dévolue aux startups) réside surtout dans un challenge : trouver Le levier d’action qui fonctionne afin d’impulser un fort taux de croissance. À une condition : associer cette boîte à outils à une équipe pluridisciplinaire de professionnels et en faire une règle culturelle dans l’entreprise.

Les conditions d’une success-story

Selon Tommy Jarnac, Customer Success Engineer chez Saas Foundry, cette recette n’est efficace que si elle est mise en place dans un contexte juste d’analyse de croissance de la société. En aucun cas, elle ne peut être le remède à des ventes insuffisantes. À ce sujet, il a cité Marc Andreessen (Netscape) qui conseille avant tout “d’être dans un bon marché avec ce produit qui répond aux attentes de ce marché”. Le troisième intervenant Xavier Garcia , consultant en Marketing Digital a insisté sur la nécessité de cadrer cette pratique à l’aide d’un framework. Enfin, Valentin Beaudon, directeur marketing Sellsy a présenté les bénéfices de cette solution via un logiciel automatisant la production de contenu de qualité sur les réseaux sociaux.

Conquérir et fidéliser ses clients via le Growthhacking s’avère probant. D’autant que ce procédé offre un avantage non négligeable : son coût sensiblement moins élevé que les méthodes traditionnelles de marketing.

Audience GH   Questions GH

 

 

 

 

 

Texte et photos : Séverine Cuesta

Share This